Pages

Ce blog n'est pas un livre construit mais un ensemble de touches d'émotions ou de réflexions nées de quelques années de parcours professionnel et amical dans trois pays du Sud essentiellement : Haïti, Congo RDC et le Sénégal. Vos commentaires sont bienvenus autour de ces textes sans prétention. Juste un partage pour aussi faire découvrir de belles histoires au Sud et des moins drôles. Et n'oubliez pas de cliquer sur "plus d'infos" pour voir la suite de chaque billet !

mercredi 24 août 2011

MENACES SUR LE MONDE PAYSAN DES PAYS DU SUD

Un paysan sénégalais de Keur Médoune, membre de l'UGPM
Outre la crise qui frappe les pays occidentaux (qui n'est pas finie même si les bourses remontent !), outre les politiques internes qui ne leur sont pas favorables, les paysans du Sud et de leurs organisations se trouvent confrontés à de graves menaces fortes issues de la mondialisation :
1. Le dérèglement climatique ;
2. L'accaparement des terres par des Etats étrangers ou par des multinationales ;
3. La mobilisation des terres pour les agrocarburants ;
4.  L'utilisation de plus en plus intensive des OGM.
5. La flambée de certains prix des produits alimentaires.


Dans les billets à venir sur ce blog nous traiterons de chacun de ces problèmes majeurs qui, il ne faut plus en douter, sont les causes des famines actuelles et de corruption. 


Rappelons nous ce que disait Cissokho : "trente ans de combat pour le développement et plus de pauvreté : où est le bug ?" Le bug, à mon sens est dans les problématiques posées ci-dessus. Et il n'est plus question d'accuser ici LES SEULES puissances occidentales (coupables elles aussi). Les fameuses "puissances émergentes" s'y mettent avec acharnement pour renforcer la pauvreté dans les pays du Sud : Chine, Inde, Arabie Saoudite, Qatar, Brésil... Les dirigeants des pays du Sud qui bradent les terres de leurs pays ou en font des champs d'expérimentation des OGM sont de véritables criminels. On est en face d'un vrai processus de recolonisation de l'Afrique. 

Les organisations paysannes sont bien conscientes de la force de ces menaces et organisent la lutte. Pour s'en convaincre il suffit de regarder les sites suivants :
ROPPA : Réseau des organisations paysannes et des producteurs d'Afrique de l'Ouest ;
CNCR : http://www.cncr.org/ Conseil National de Concertation et de Coopération (SENEGAL)
CNOP MALI : Coordination nationale des organisations paysannes : http://www.cnop-mali.org/
CPF BURKINA FASO (Confédération paysanne) : http://www.cpf.bf/
ANOPACI (Côte d'Ivoire) : http://www.erails.net/CI/anopaci/anopaci/Contact/ (site très pauvre)
PFPN : Plateforme paysanne du Niger :  http://www.pfpniger.org/

Des organisations de solidarité documentent ces questions et notamment :
Farmlandgrab : http://farmlandgrab.org/cat/show/434
OXFAM : http://www.oxfam.org/fr/campaigns
FARM : http://www.fondation-farm.org/
CCFD : http://ccfd-terresolidaire.org/index.php
COLLECTIF DE STRATEGIE ALIMENTAIRE (CSA,Belgique): http://www.csa-be.org/spip.php?rubrique37

On trouvera enfin des documents de référence sur les sites des organisations internationales suivantes :
FAO : http://www.fao.org/index_fr.htm
FIDA : http://www.ifad.org/ et Portail de la pauvreté rurale : http://www.ruralpovertyportal.org/web/guest/home

Sur base de toutes ces sources, je documenterai les questions posées ci-dessus dans les billets suivants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire